Bienvenue sur le Laboratoire SUPINFO des technologies Microsoft !
Nous sommes étudiants et travaillons sur des centaines de projets sur les technologies Microsoft.
Nous préparons la migration de ce portail vers les technologies SharePoint 2013.
L'équipe du Laboratoire Microsoft


 


Tous les Articles du Laboratoire Microsoft

La technologie RAID - Les niveaux simples
Accueil > Articles > Matériels
Auteurs 
Matthieu MARTINEAU
PI SERVICES (GOLD PARTNER MICROSOFT)
Ingénieur systèmes et réseaux


 Tous les articles de cet auteur

4,4/5

Bien


921921
813/3619
New Page 1

Introduction générale

 

La technologie RAID (Redundant Array of Independent Disks) a été crée en 1987 par des chercheurs de l’université de Berkeley (Californie) ; Le but de cette technologie est de remplacer les coûteux disques de 6.5 pouces et de 9.5 pouces (ces disques sont aussi appelés « disques grands systèmes ») qui équipent les gros serveurs (comme les serveurs de fichiers) par des ensembles formé de disques de 3.5 pouces plus répandus et beaucoup moins chers. Cela explique pourquoi l'acronyme RAID signifie aussi Redundant Array of Inexpensive Disks.

Cette technologie est principalement utilisée dans le domaine de l'entreprise pour sécuriser ou bien pour augmenter les performances des serveurs. Elle est parfois mise en place avec d’autres technologies telles que le clustering afin d’obtenir des performances encore plus grande ou bien d’avoir un sécurité maximale.

 Cependant, le RAID se popularise rapidement par le biais des cartes d'extension (par exemple les cartes au format PCI 32 bits) et des chipsets intégrés au sein des cartes mères grand public (ex. : le chipset sud Intel ICH5R). Généralement les contrôleurs RAID que l’on trouve sur le marché du matériel « grand public » sont très limités par rapport aux contrôleurs RAID haut de gamme (niveaux RAID supportés réduit au RAID 0 et 1, pas de mémoire cache intégrée au contrôleur …).

 Le but du RAID est de rassembler plusieurs disques durs physiques en seule unité logique. C'est-à-dire que pour plusieurs disques utilisant la technologie RAID, le système d’exploitation ne verra qu’un seul disque que l’on pourra qualifier de « disque virtuel ». Le RAID fonctionne donc grâce à un ensemble (ou agrégat) de disques. Il existe plusieurs niveaux (ou configuration) de RAID qui rassemblent différemment les données sur l’ensemble des disques. En fonction du niveau de RAID sélectionné on peut :

ü      additionner la capacité des disques durs pour former un disque virtuel plus grand

ü      obtenir un disque virtuel plus performant

ü      mettre en place la tolérance de panne (c'est-à-dire sécuriser les données)

ü      augmenter la capacité, les performances et la sécurité.

La technologie RAID peut être mise en place au niveau matériel ou niveau logiciel. Elle fonctionne avec des disques dur utilisant l’interface PATA (Parallel Advanced Technology Attachment), SATA (Serial Advanced Technology Attachment) ou bien SCSI (Small Computer System Interface).

Pour permettre un accès plus rapide aux différentes informations, cet article a été divisé en 5 sous parties :

  • les niveaux simples
  • les niveaux combinés
  • le RAID matériel
  • le RAID logiciel
  • mesures de performances

 


Introduction Générale
           1. Introduction
           2. Le JBOD
           3. Le RAID 0
           4. Le RAID 1
           5. Le RAID 2
           6. Le RAID 3
           7. Le RAID 4
           8. Le RAID 5
           9. L'orthogonal RAID 5
           10. Le RAID 6
           11. Le RAID 7
           12. Conclusion



En Savoir Plus 
Evaluez cet article 


Pour afficher ou poster un commentaire, cliquez sur ce lien : Forum-Microsoft



Retrouvez ci-dessous les autres sections du Laboratoire Microsoft